Instituto Malavé logo

Vitrification d’embryons

Description et indications

Dans certains cas, après un processus de Fécondation « in Vitro », et après la sélection des embryons qui seront transférés, les patientes pourraient obtenir d’autres embryons aptes pour préserver moyennant une congélation ultra-rapide, soit la vitrification, compte tenu que seulement les embryons avec de bonnes caractéristiques biologiques et morphologiques seront vitrifiés.

L’avantage fondamental de la cryopréservation est l’augmentation des possibilités d’avoir une grossesse avec un seul cycle de FIV, puisque si la patiente ne tombe pas enceinte lors du premier transfert, elle pourra décider de transférer les embryons décongelés et avoir une nouvelle option de tomber enceinte, sans qu’il soit nécessaire de réaliser les phases plus complexes de cette technique de fécondation in vitro.

Dans certains cas, on peut bien arriver à vitrifier tous les embryons de bonne qualité de ce cycle sans réaliser un transfert d’embryons frais. Ceci peut avoir lieu lorsque :

  • Il existe un danger d’hyperstimulation ovarienne et le fait de tomber enceinte pourrait aggraver l’évolution de ce syndrome.
  • On observe que l’endomètre n’a pas une bonne taille et n’est donc pas très réceptif.

 

Les embryons décongelés ne diminuent pas leur capacité d’implantation, et la possibilité de tomber enceinte ne diminue donc pas non plus. Il en est ainsi parce qu’après la décongélation, l’indice d’embryons intacts atteint même 95 %.

La congélation est un instrument utile pour les cas où le chiffre d’embryons obtenus après le transfert est élevé.

Le taux d’implantation et les résultats cliniques avec les embryons vitrifiés peuvent être comparés aux embryons frais obtenus, et cela peut être expliqué grâce au taux élevé (95%) d’embryons intacts après la vitrification, c’est-à-dire, des embryons n’ayant subi aucun dommage.

C’est une option recommandée pour les patientes ayant un risque de Syndrome d’hyperstimulation ovarienne (SHO), de détérioration de l’endomètre ou pour les femmes plus âgées qui ont besoin d’un Diagnostic génétique préimplantatoire (DPI) afin de connaître la normalité ou anormalité génétique et chromosomique de leurs embryons. Pour ce dernier cas, il sera nécessaire de vitrifier les embryons en attendant le résultat génétique.

Les meilleurs embryons sont sélectionnés pour être transférés. Le reste des embryons seront vitrifiés pour les utiliser dans un cycle ultérieur si la patiente ne réussit pas sa grossesse lors du premier transfert.

Dans des cas exceptionnels, tous les embryons vont être vitrifiés et pas seulement les embryons qui ne soient pas transférés. Ceci a lieu lorsqu’il n’est pas conseillé de transférer un embryon à la mère dans un cycle spécifique, à cause, par exemple, d’un risque d’hyperstimulation ovarienne (tomber enceinte pourrait aggraver l’évolution du syndrome) ou à cause de ne pas voir l’endomètre réceptif au moment du transfert (en raison d’une hémorragie avant le jour du transfert ou de l’épaisseur ou les caractéristiques de l’endomètre).

Finalement, il existe d’autres conditions moins fréquentes mais qui pourraient être incluses dans cette partie. Par exemple, des cas où la patiente présente des fibromes ou polypes endométriaux qui pourraient rendre difficiles l’implantation, ou des cas où les femmes doivent subir une chimiothérapie ou radiothérapie. Dans tous ces cas, le transfert est retardé le temps nécessaire et les embryons sont vitrifiés et préservés jusqu’au moment où les conditions de l’endomètre seront idéales pour recevoir les embryons.

Certificación Bureau Veritas. ISO9001 , UNE179007
Abrir chat
1
Scan the code
Instituto Malavé
Hola 👋
Dans quels domaines pouvons-nous vous aider ?